Nom usuel : bolet orangé

bolet orangé, leccinum aurantiacum
bolet orangé, leccinum aurantiacum

Synonymes : latin : boletus aurantiacus,
boletus rufus, leccinum rufum

Chapeau : de 8 à 15 cm ou plus, charnu, d'abord hémisphérique puis convexe, à surface irrégulière, à marge très peu enroulée devenant lisse à faiblement excédente et parfois légèrement ondulée, à cuticule finement feutrée, de couleur vive allant de l'orangé ou roux orangé ou parfois plus foncé

Lames : néant : tubes longs, d'abord de couleur blanchâtre puis devenant grisâtre à brunâtre

Anneau : néant

Pied : d'abord généralement trapu voire obèse mais pouvant être également cylindrique, puis s'allongeant et devenant légèrement renflé à la base, rugueux, blanchâtre à blanc grisâtre parsemé de squamules de couleur blanche devenant ensuite brun-rougeâtre puis noirâtre, bleu verdâtre à la base

Exhalaison : faiblement fongique

Période de cueillette : à partir du milieu de l'été et jusqu'à la fin de l'automne

Biotopes : principalement dans les bois de trembles, plus rarement sous d'autres feuillus, le plus souvent sur les sols argileux et dans les dépressions plus humides, les coupe-feux en creux et les abords des fossés, le plus souvent caché dans les zones herbeuses lorsqu'il fait sec

Confusions : possible avec le bolet roussissant, le bolet rude, le cèpe des pins et le bolet orangé des chênes

Famille : boletacées

Nom scientifique : leccinum aurantiacum

Commentaires

La chair est molle dans le chapeau, verdissant avec l'âge. Elle est ferme dans le pied mais dure à sa base, blanche virant au rose-grisâtre puis très rapidement au vert bleuâtre à gris noirâtre. La couleur de ce champignon le distingue assez nettement des autres membres de la famille, sauf avec le bolet roussissant ... que certains ouvrages assimilent à celui-ci ... Il s'agit d'un bon comestible mais uniquement cuit car sa toxicité est parfois sévère à l'état cru. Beaucoup d'amateurs ne l'apprécient pas (car "mangeant avec les yeux") en raison de sa couleur virant rapidement au noirâtre à la découpe.



toxique à l'état cru
comestible

La transition de couleur des squamules est très précoce et les couleurs de chapeau parfois surprenantes.
Sur ce cliché, évènement rare : leccinum quercinum et leccinum aurantiacum réunis.
bolet orangé, leccinum aurantiacum


Retour