Nom usuel : coprinus heterothrix

coprinus heterothrix
coprinus heterothrix

Synonymes :

Chapeau : de 1 à 2 cm, ovoïde devenant conique campanulé puis s'étalant, strié/sillonné jusqu'au disque, de couleur ocre devenant grisâtre (surtout dans les stries) sauf au disque toujours brun ochracé, irrégulièrement fibrilleux en surface à l'état juvénile

Lames : adnées, fines et larges, moyennement espacées, de couleur blanchâtre devenant gris brunâtre puis noirâtre avec arêtes finement soulignées de blanchâtre

Anneau : néant

Pied : fin au sommet et s'épaississant légèrement vers la base, délicat, de couleur blanche à blanchâtre

Exhalaison : nulle à faible

Période de cueillette : à partir du début de l'été et jusqu'à la fin de l'automne

Biotopes : friches, zones dégagées, talus et bords des chemins, dans les bois de feuillus et de conifères, appréciant les terres riches en débris organiques.

Confusions : possible avec le coprin impatient, coprinus hiascens et coprinus velatopruinatus possèdant tous deux des spores plus grandes

Famille : coprinacées

Nom scientifique : coprinus heterothrix

Commentaires

La chair est blanchâtre et les spores sont noirâtres. De saveur doucâtre, ce champignon assez rare est considéré comme comestible. Sa faible consistance et sa rareté inciteront toutefois à le laisser sur place.


Retour