Nom usuel : tricholome comme brûlé

tricholome comme brûlé, tricholoma ustaloides
tricholome comme brûlé, tricholoma ustaloides

Synonymes : latin : tricholoma albobrunneum

Chapeau : de 4 à 8 cm, d'abord convexe à marge enroulée s'aplanissant à marge sinueuse et cannelée, à cuticule très visqueuse, de couleur roux-marron à roux foncé lorsqu'il est jeune, plus ou moins marqué zones plus sombres

Lames : adnées à échéancrées et moyennement serrées, de couleur blanchâtre à crème, se tachant de roux avec l'âge

Anneau : néant mais généralement marqué d'une zone annuliforme sans relief

Pied : cylindrique, fibreux, parfois courbé, de même couleur que le chapeau mais avec le sommet blanchâtre délimité par la zone annulaire

Exhalaison : diversément appréciée, fortement farineuse, parfois de pastèque ou de concombre

Période de cueillette : à partir de la fin du printemps et jusqu'au début de l'automne

Biotopes : dans les feuillus, surtout de bouleaux, mais parfois aussi, plus rarement, sous les conifères

Confusions : possible avec le tricholome brûlé qui ne présente toutefois pas de zone annulaire nette

Famille : tricholomatacées

Nom scientifique : tricholoma ustaloides

Commentaires

La chair de ce champignon, que l'on le trouve le plus souvent en groupes de quelques individus, est blanchâtre dans le chapeau. Elle est de saveur amère et donc peu intéressante pour le mycophage. Considéré comme comestible médiocre pour certains, ce champignon a déjà provoqué des troubles gastriques pour d'autres.


Retour